Les rayonnements ultraviolets ont la capacité de détruire germes (microbes, virus, bactéries, champignons, moisissures…) dans les fluides et sur les surfaces. En effet, les rayonnements UVc traversent la membrane cytoplasmique de la cellule et pénètrent dans le noyau. Quand les cellules sont divisées, l’ADN est incapable de se répliquer ou de se reproduire. La structure moléculaire de l’ADN est ainsi brisée et rend inoffensif le microbe, sans modifier les critères physico-chimiques du fluide et sans générer de polluants résiduels. Le traitement par ultraviolet est une solution écologique.

Les microbes, virus, bactéries sont particulièrement sensibles aux rayons UV, ainsi que les végétaux inférieurs tels que les algues, les moisissures et leurs spores. Suivant la quantité d’énergie UVc reçue, la cellule vivante sera soit stérilisée (effet bactériostatique), soit détruite (effet bactéricide) pour une purification maximale :

  • Effet bactériostatique : dans le cas d’une absorption modérée d’énergie UVC, celle-ci permet à la cellule de continuer à vivre, sans pouvoir se reproduire. Cette cellule est donc condamnée à disparaître.
  • Effet bactéricide : dans le cas d’une absorption d’énergie supérieure à une certaine dose, celle-ci permet la destruction de la cellule. Désorganisation de la cellule par éclatement des membranes nucléaires.
plan-3d-eau-concept-technique-2

Ondes 315 à 400 nm (UVa) :

Agit sur le bronzage.

Ondes 280 à 315 nm (UVb) :

Utilisé dans le traitement des maladies de peau.

Ondes 200 à 280 nm (UVc) :

Désactive les bactéries, virus et spores.